Astuces, conseils beauté, produits et soins, bien ętre, séduction, forme, tonus, seniors, hommes, shopping

Accueil | Beauté | Bien-Être | Forme Tonus | L'Homme | Seniors | Conseils Nutritionnels

Conseils nutritionnels, techniques beauté, soins esthétiques, maquillage, dossiers alimentation pour maigrir et rester mince

Annuaire | Forum des femmes | Plan du Site | Communiqués | Contact | Shopping | Rechercher

 

BEAUTE

 

Des sourcils en beauté

Masques à faire soi-même

Conseils tatouage

Des cheveux longs avec les extensions

Le relooking, pour qui, pour quoi?

La méthode Weight Watchers

Annuaire Beauté

Produits de Beauté & Marques

Réflexions sur la Beauté

Liste des articles et dossiers Beauté

 

BIEN-ETRE, SANTE

 

La pensée positive

Astuces de Naturopathie

La respiration, essence de la vie
La diététique anti dépression
Puissant anti stress : le rire
Limitez les effets du blues saisonnier
Désintoxiquez votre organisme
Yoga, la voie de l'harmonie

Recettes des marques

Annuaire bien être

 

FORME, TONUS

 

Que manger avant, pendant et après le sport

Qi Gong, l'équilibre pour tous

Course à pied, jogging

Aquagym, natation

Et si vous dansiez?

Le tennis

Annuaire Forme, activités sportives

 

VIE PRATIQUE

 

Rencontres Célibataire Amour

Salons, évènements Beauté

Habillement, Mode

Idées cadeaux

Jeux concours gratuits

Rechercher sur le net

Livre, beauté bien être

Bonnes affaires

Voyance en ligne

 

DIVERS

ObjectifBeauté sur Facebook

Les chroniques et billets d'humeur de Lone Chaney

FAQ (foire aux questions du site)

Gagner de l'argent, Rentabiliser son site web

 

LOISIRS

 

Parc d'attraction du Puy du Fou

Sélection vacances, séjours

Guide du voyage

SNCF IDTGV E BILLET dernières offres

 

PARTENAIRES BEAUTE

 

Beaute.biz

Produits de Beauté

 

Beauté - Trucs - Produits - Belle - canon - Image de soi - Esthétique - Elégance - Top model - Mannequin - Jolie - Joli - Ravissante - Conseils - Articles - Ligne - Cheveux - Objectif - Photos Publicité - Corps - Tendances - Séducteur - Parfums, fragrance - Nette CrĂ©ations

Articles et dossiers Beauté >> Soins naturels >> Vérité sur les cosmétiques

Beauté
Forme
 

QU'ENTEND-ON PAR PRODUITS NATURELS?

 

 

La publicité française pour les produits cosmétiques nous assure que la nature veille désormais sur la beauté et la santé de notre corps, suggérant que chaque produit vanté saura nous apporter ces fameux éléments bienfaiteurs naturels. Qu’en est-il vraiment ?

 

Le marketing de la nature :

La forte tendance actuelle au retour à la nature, et à ses valeurs de bienfaits et de protection, a incité depuis quelques années les industriels à proposer des gammes cosmétiques prétendument composées d’ingrédients naturels. Ces produits réussissent souvent le tour de force remarquable de rassembler sous un même flambeau : bien-être et beauté, sagesse de la tradition et avant-garde technologique. Bref, la fusion retrouvée avec la nature et l’idéalisme technologique de l’homme moderne.

Les fabricants utilisent 4 arguments principaux pour leurs produits de beauté dits naturels : le côté « nature », le côté « soin », le côté « artisanat et tradition », et le côté « technologie de pointe » :

- par « nature », on sous-entend que ces produits vous livrent la nature telle que, dans toute sa bonté et sa générosité de déesse mère ;

- par « soin », on affirme que des principes actifs vont soigner votre peau ou vos cheveux par définition malades et pouvant être soignés de l’extérieur ;

- par « artisanat et tradition », on prétend que les produits sont élaborés par des procédés traditionnels hérités de la sagesse populaire du passé ;

- par « technologie de pointe », enfin, on vous rassure, la nature étant domptée et sous bonne garde, on vous désigne comme récipiendaire privilégié(e) de ce qui se fait de mieux sur le moment.


Vérités et mensonges des efficacités présumées :


Contrairement à ce que vantent la plupart des publicités, la qualité d’un produit de beauté se trouve d’abord dans les matières de bases - excipient, base lavante - et non dans les principes actifs mis en valeur sur les étiquettes, et qui représentent généralement un pourcentage infime (parfois 1 pour mille : acide hyaluronique pour l’hydratation de la peau, vitamine H…).

En effet, les matières grasses végétales brutes et les cires naturelles utilisées comme excipient sont elles-mêmes une mine de principes actifs : elles aident la peau à reconstituer sa protection hydrolipidique en fixant l’humidité, et facilitent l’absorption d’autres agents actifs. L’huile de paraffine, est par contre l’exemple type d’un déchet de l’industrie du pétrole très couramment utilisé en cosmétique, purifié mais sans aucune action positive.

En outre, les principes actifs mis en avant sont rarement assimilés directement par la peau et n’ont d’efficacité très souvent que marketing : les molécules de collagène, par exemple, sont trop grosses pour pénétrer à l’intérieur du tissu conjonctif qu’elles sont sensées rajeunir, et n’ont qu’un effet hydratant (et encore…) ; la kératine des cheveux, elle, est une protéine morte qui ne peut absorber ni vitamines ni protéines ni acides de fruits, ni rien : les substances coiffantes ne font que colmater les brèches des cheveux abîmés sans les réparer en aucune manière.

Soulignons que les ingrédients ayant vraiment des actions thérapeutiques et ceux pouvant pénétrer dans le système veineux sont interdits dans les cosmétiques (sinon, ils deviendraient des médicaments).

En revanche, certains ingrédients très courants, tels que les PEG (polyéthylène glycols), pourraient être responsables de certains points noirs et acnés. Quantité d’autres ingrédients sont allergènes, et on ne sait quasiment rien de leur action lorsqu’ils sont combinés.

 

Qu’entend-on au juste par produit naturel lorsqu’il s’agit de cosmétique ?

La cosmétique fait appel à la technologie et à la chimie à tous les niveaux, et ceci est quasi incontournable pour des raisons d’hygiène. Mais il y a technologie et technologie, chimie et chimie. On nous dit que tout ce qui existe en cosmétique est naturel, puisque, si on remonte suffisamment loin dans la chaîne de production, tout, absolument tout vient de la nature. C’est vrai… mais seulement en apparence.
De nombreuses molécules utilisées en cosmétique n’existent pas en fait dans la nature - même si leurs composants évidemment en proviennent (molécules de synthèse). L’écosystème cellulaire ne « reconnaissant pas » ces molécules inventées de toutes pièces, des conséquences inattendues peuvent survenir (irritations, réactions d’intolérance, allergies…).

Nous réserverons donc le qualificatif « naturel » - qui n’a pas de définition légale - aux ingrédients et aux composés dont l’élaboration n’a pas nécessité l’intervention de manipulations chimiques ou technologiques lourdes, coûteuses en énergie, polluantes, et qui modifient abusivement ou totalement le composant d’origine. Les ingrédients « naturels » ont subi, eux, peu de transformations - principalement des transformations mécaniques et chimiques primaires, telles que la distillation, la cuisson ou le filtrage mécanique, la fermentation et l’oxydation - laissent peu de résidus et sont aisément recyclables et biodégradables. Les résidus de l’industrie pétrolière, même neutre sur le plan dermatologique, ne peuvent évidemment pas entrer dans cette catégorie.

 

Le point sur les réglementations officielles, et leurs lacunes

Les réglementations officielles :
Une décision de la Commission européenne de 1998 oblige les laboratoires à mentionner sur les emballages tous les ingrédients (ou presque) selon des règles précises de nomenclature, les ingrédients étant classés par ordre décroissant de concentration, comme dans l’étiquetage alimentaire, mais pour les premiers ingrédients seulement. Rien n’empêche ainsi de placer un extrait de fruit à 0,001 %, bien avant un conservateur toxique à 0,1 %…

Soulignons d’autres lacunes de ces formules INCI : elles ne donnent pas la concentration et ne précisent pas non plus les procédés de fabrication ni la partie de la plante utilisée.

Les réglementations « bio » :
L’appellation bio n’est réglementée que pour les produits alimentaires. On peut encore l’utiliser en cosmétique sans que cela fasse référence à l’agriculture biologique. Mais des cahiers des charges existent (BDIH en Allemagne, Nature et Progrès en France) et d’autres sont en cours de préparation (Ecocert, Qualité France) qui interdiront vraisemblablement ce genre d’appellations sans utilisation de produits biologiques.

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet,
alors lisez la suite de l'article d'Anne Andrault

 

A lire : La vérité sur les cosmétiques, de Rita Stiens :

 

 

 
Bien etre
régimes, minceur

 

CHATmania + Forum chats I Nouveau forum CHAT | Mon jardin | BeautĂ© | Humour Blagues | Test qi | Horoscope | Grossesse et Bébé | Miu.be | CrĂ©er un Blog | Elevation de l'esprit | Annuaire de la famille | Comment faire | Astunautes | Sortir avec Paristribu | Nos partenaires | Boutique des chats | Mariage | Nette, peintre des esprits