ObjectifBeaute.com

Accueil - Beauté - Bien-être - Forme, tonus - Seniors - Hommes - Nutrition - Interview

 

 

20 Août 2017

 

ObjectifBeaute.com, le site de la beauté, de la forme et du bien-être

La beauté est accessible à toutes - A chacune de trouver son style et le look qui lui convient

 

BEAUTE

Conseils beauté des cheveux

Masques à faire soi-même

Conseils tatouage

Astuces de maquilleurs

L'art de marcher avec des talons hauts

 

MINCEUR, PERTE DE POIDS

Conseils nutritionnels

Pourquoi vouloir maigrir?

Votre poids idéal

En finir avec la boulimie

Recettes sauces allégées

 

FORME, TONUS

De bonnes résolutions (à tenir ou pas)

Suggestions pour se motiver à pratiquer une activité sportive

Retrouver la forme avant l'été

 

VIE PRATIQUE

Comment Faire

Météo dans le monde

 

DIVERS

ObjectifBeauté sur Facebook

Heureuses les femmes ordinaires

Horoscope du jour

 

PARTENAIRES

Portail du Bien être

Bien-être >> livres >> Impatiences, syndrome des jambes sans repos

 

LE SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS

 

Une approche de la pénibilité

 

Extrait du livre "Le syndrome des jambes sans repos" du Dr Jacques Jaume

Avec l'aimable autorisation des Éditions Jouvence

 

 

Le syndrome des jambes sans repos est rapporté comme intolérable par ceux qui en souffrent alors qu'ils ne décrivent pas de douleurs tranchées ou de "vraies" douleurs. Étudier ce syndrome nous permet de définir un autre concept de la souffrance humaine : la pénibilité. Les outils d'évaluation et d'étude de la douleur nous donnent la possibilité de "cadrer", d'étudier cette sensation de pénibilité.

Environ 10% de la population des pays industrialisés souffriraient de ce syndrome. Le décrire, l'étudier, en donner des explications aujourd'hui reconnues, nous fait aborder une vision thérapeutique d'aide et d'accompagnement au ressenti pénible de cette maladie...

 

QU'EST-CE QUE LA PENIBILITE?

C'est ce qui donne de la fatigue, comme un travail pénible, c'est ce qui cause des souffrances, qui afflige, c'est ce qui est difficile à supporter; La pénibilité, c'est le caractère (du grec Kharakter, signe gravé qui est pris dans le sens de signe distinctif, la marque particulière de quelque chose : un état aux qualités propres de quelque chose, lui donnant son originalité) de ce qui est pénible.

Les mots pénibilité, péniblement, se rattachent à la peine, du latin poena, qui est une punition, un châtiment que l'on inflige.

La peine est une affliction, du latin affligere = abattre, qui est un grand chagrin d'une douleur profonde. C'est un effort pour venir à bout d'une difficulté.

Dans cette sémantique, certains mots reviennent, nous obligeant à nous arrêter : fatigue, souffrance, difficile, supporter, chagrin, douleur profonde. Pour les personnes décrivant ce trouble où leurs jambes ne peuvent rester au repos, une obligation de mouvement s'impose. Elles souffrent, mais disent ne pas avoir mal. Elles n'ont pas de douleur, mais vivent une pénibilité induisant un désagréable non douloureux. Ces descriptions de ressentis définissent donc une sensation, une perception désagréable, préjudiciable, qui n'est pas de la douleur, mais de la pénibilité....

 

LE SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS

Un syndrome est "la réunion d'un groupe de symptômes (ou de signes) qui se reproduisent en même temps dans un certain nombre de maladies". Un symptôme est "un phénomène particulier que provoque dans l'organisme l'état de maladie" (extraits du Dictionnaire des termes techniques de médecine (cf. bibliographie). Le patient se plaint de phénomènes appelés symptômes que le médecin recense à l'interrogatoire et à l'examen clinique. L'ensemble des symptômes présents crée le syndrome. Le syndrome des jambes sans repos présente donc plusieurs symptômes qui le caractérisent.

"Ce syndrome, nommé "syndrome des jambes sans repos", consiste donc en des sensations étranges et désagréables, ressenties dans les membres inférieurs et parfois supérieurs survenant exclusivement au repos, dans les positions assise, couchée ou immobile. La marche, les flexions-extensions des jambes, les massages ou n'importe quel mouvement apportent un soulagement immédiat" écrit Audrey Buissière dans Le quotidien du médecin (cf. bibliographie).

On remarque bien que l'on ne parle pas de douleurs, mais de désagréable.

Dans son article "Le syndrome des jambes sans repos" (cf.bibliographie), la pharmacienne Paule Sofia Calado évoque :

"L'affection est caractérisée par une sensation d'agitation au niveau des jambes ainsi que par des paresthésies superficielles ou profondes souvent décrites comme des crampes, de la douleur, un sentiment de quelque chose qui rampe sur la peau, une sensation de fourmillement, de tiraillement et de picotement. Ces symptômes s'intensifient à la nuit tombée (prédominants le soir et minimaux le matin) ou au repos (immobilité prolongée à toute heure du jour). La marche semble être le moyen le plus efficace pour soulager les manifestations au niveau des jambes. Aux symptômes sensitifs peuvent s'ajouter des impatiences motrices qui se manifestent par un besoin impérieux de taper du pied, de bouger les jambes ou de se retourner dans son lit, de faire des flexions, de donner des coups de pieds, de se tenir debout ou alors de se masser les jambes. Il est pratiquement impossible pour le patient de rester immobile, l'inconfort considérable pouvant également engendrer des secousses involontaires des membres."

Dans le Dictionnaire des termes techniques de médecine (op.cit.), la paresthésie est définie comme une "anomalie de la perception des sensations, consistant en retard, persistance, erreur de localisation, etc., des excitations tactiles, douloureuses, thermiques ou vibratoires. Sensations pénibles variées, survenant sans cause apparente, telles que fourmillement, engourdissement, picotement, chaleur ou froid, constriction localisée, ruissellement de liquide, impression de marcher sur du coton, etc."

Paula Sofia Calado emploie le terme de douleur, mais décrit davantage ce que l'on a qualifié de pénible, ne pouvant être supporté.

L'expression anglaise de ce syndrome est Restless Legs Syndrome.

Certains chercheurs emploient le mot "impatiences" : impatiences dans les jambes, agitations nocturnes dans les membres inférieurs.

On parle d'impatiences et on décrit ce qui se passe pour les jambes sans repos.

  • L'impatience est le manque de patience, c'est l'incapacité à supporter quelque chose. On est incapable de se contraindre ou d'attendre. C'est exactement ce que ressentent les personnes atteintes de ce syndrome : elles ne peuvent pas attendre, elles sont contraintes de bouger et ne supportent pas ce qu'elles ressentent......

 

© Dr Jacques Jaume "Le syndrome des jambes sans repos" chez Jouvence Éditions

 

Le syndrome des jambes sans repos du Dr Jacques Jaume aux Éditions Jouvence

 

Qu'est-ce que le syndrome des jambes sans repos?
Qui en est atteint et comment y remédier?

Le syndrome des jambes sans repos est décrit par ceux qui en sont atteints comme une gêne pénible, voire intolérable, qui se rapproche de la douleur sans toutefois en être une. C'est une sensation désagréable qui se manifeste surtout au repos et par temps chaud, obligeant la personne qui en souffre à bouger et l'empêchant souvent de dormir la nuit.

L'auteur, algologue (qui évalue et traite la douleur), s'est longuement occupé à déterminer les causes et les effets de ce syndrome, il en définit le vécu : la pénibilité.

Il expose dans ce livre les résultats de ses recherches et aborde une vision thérapeutique d'aide et d'accompagnement au ressenti pénible des impatiences.

Une approche complète d'une pathologie méconnue, pour améliorer la qualité de vie et retrouver une nouvelle sérénité.

L'auteur :

Jacques Jaume est médecin algologue. Il est membre de plusieurs sociétés savantes nationales et internationales dans le domaine de la prise en charge de la douleur. Auteur, il travaille sur le thème de la souffrance humaine et a publié de nombreux travaux sur ce sujet.

 

En savoir plus... 

 

 

Copyright ObjectifBeaute.com - Site en ligne depuis juin 2002 - Tous droits réservés - Informations légales  - Contact